edelion

Survivants
  • Compteur de contenus

    23
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    2

edelion last won the day on May 22

edelion had the most liked content!

Réputation sur la communauté

13 Bonne réputation LVL 1 !

À propos de edelion

  • Rang
    Mendiant
  1. Son corps flotte dans l'eau chauffé par le soleil. Personne ne se trouve dans les thermes elle peut enfin en profité. Seule, enfin, elle a pliée avec soins ses vêtements et se donne enfin un temps pour elle. Les travailleurs libre continues de travailler sur la capitale et son voyage c'est passer sans heurts lui laissant quelques heures de répits. Elle ferme les yeux laissant le clapotis de l'eau la bercer doucement alors que son corps commence a rayonné doucement d'une lumière bleutée reposante et bienfaitrice. Les souvenir de son adolescence revienne, le jour ou elle a scier la corde de ce chariot d'esclave pour les laisser s'enfuir. Les longues promenades dans les forêts du Vendhya prudente pour échapper aux prédateurs, mais éveiller pour cueillir les plantes médicinales. C'est a demi consciente qu'elle sent une pression appuyer sur elle, dans une grande gerbe d'eau elle sent son corps s'enfoncé Le monde prend une teinte rouge alors qu'elle ouvre les yeux en se débattant contre un ennemi qu'elle ne perçois même pas a travers l'écume de l'eau. Son souffle commence a lui manquer le rouge s'assombris encore et la plonge dans un noir quasi complet. La forme féminine sort de l'eau, les cheveux ruisselant d'eau le corps gracile mis en valeur par les gouttes qui ruissellent sur la peau semblables a des milliers de petits rubis dans la lumière du soleil couchant. Les bras croisé sous sa poitrine qui goutte peu à peu, la forme se relève entièrement. Alors que la nuit étend son obscurité sur le visage qui se redresse les yeux s'ouvrent comme des joyaux violets dans le noir. Dans la nuit on devine un sourire qui s'épanoui sur ce visage porcelaine, le rendant terrifiant et magnifique. La forme s'élance, rapide, sublime, précise et féline. Alors que les heures avance dans le noir, la plaine se couvre de hurlements et des gargouillis d'agonis des daffaris qui ont établis leurs camps proche des cascades. Un, puis Trois, cinq puis dix, vingt, combien subissent un sort terrible, le compte est brouillé au petit matin par le festin que les hyènes se sont occasionnées sur les corps à la poitrine ouverte. Parmi les survivant certain décrirons un démon terrible, d'autres un fantôme de femme sans pitiés. Tous aurons vu son corps a demi nu dans la lumière de la lune, effectuant une danse de mort, tranchants d'une main et prélevant les cœurs de l'autres. Une forme mortelle, magnifique qui instille le poison de la terreur comme le serpent instille son venin. Les hurlements sont fini, l'heure sombre n'est plus et au loin le soleil recommence a faire glisser ses rayons sur la terre des exilés. Elle ouvre les yeux brusquement et se redresse. Elle est dans son lits, un poignard de set posé a coter de son oreilles. Elle ne s’est pas noyer, aucuns marque de son agression, aucuns souvenirs de son voyage des thermes à sa maison. Les vêtements sont plier sur le coffre et une petite jarre en terre est posé dessus, un serpent de glaise en fait le tour, comme une femelle protégerais son œuf. Tremblante elle ouvre la jarre, l'odeur l'agresse avant la vue, une senteur métallique, puissante et épicée. Dans la jarre un cœur humain, parfaitement découper, fini de flotter dans du sang frais. Alors qu’il s'enfonce dans le récipient en terre quelques bulles finissent de crever la surface Horrifiée Edelween regade tour a tour la jarre et le poignard, sans comprendre, un message ? une menace ? Tramblante elle tire les couvertures du lit a elle et se force a redevenir calme Elle doit aller à la capitale de Set, elle aura des questions à poser a la pharaonne.
  2. je ne chasse pas moi, j'archerise (et c'est plutot Linnune le chasseur, c'est elle qui adore le cuir
  3. Etat d'avancement de la ville : Les bâtiments officiels : -Sénat : quelques retouches a faire - Temple : Partie de Mitra fini, les autres divinitées sont en attente de représentant pour leur culte - Bibliothèque : Reste a faire le placement des étagères et coffres - Remparts externes : Modernisation en chantier - Rempart interne : construction en court - Maison communale : Fini - Dispensaire : Fini - Caserne : a faire - place centrale : Faite - Thermes : Modernisation a prévoir - Chemin de ronde et routes publiques : a prévoir - Eclairage publique : En chantier - Réserve : Finie Atelier : - Tannerie : Faite - Forge : Faite - Alchimie : Faite - Charpenterie : Faite - Taverne : Faite
  4. Bonjour, Veuillez indiquer Le nom de la capitale qui vous conviendrait le mieu
  5. Bonjour, Suite au report de l'annonce de éventement de la vente les annocne n'auraont pas été faite, Je ferais un speach en jeu car je serais présent et edelween sera présente aussi Merci de ne aps prendre en comtpe le psote précédent du coup
  6. Cette annonce sera faite apposé sur les batiment des metiers et les grandes merveilles de la perle du desert. "Mitradites ! Comme vous le savez de sombres evenemnets ont eu lieu hier, la tribut de Yog a mis a mort un prêtre de mitra en l'accusant de vol et cela sans qu'il n'est eu de jugemnet juste et impartial. Ce terrible evenement à eu lieu dans la cité noir, lieu qui devait etre neutre et sans accointance religieuse. hélas cet forfaiture ne fait qu'indiqué que les mots donnés par les personnes de la mains noir que nous croisons ne sont pas respectés par leurs propres troupes. Ainsi que vous l'avez sans doute entendu, dimanche soir un vente aux esclaves sera faite a leur repaires. Et malgré tout le dégout que les derniers evenements vous ont inspiré nous devons y être. Cela fait quelques temps que je demande des informations sur la disparition de la citoyenne Kaylli, informations que la mains noir nous a bloqué depuis le début. Ne serais ce que pour dejouer une habile manipulation de leurs part pour nous empecher d'etre présent lors de la vente de cette citoyenne nous ne devons pas nous refuser a aller sur place lors de cette vente. De plus Cette vente sera pour nous la possibilité de sortir de leurs griffes d'autres citoyen ayant disparus lors de leurs patrouilles dans les avant postes. nous ne pouvons accuser la mains noir de ces enlevement, car ces citoyens ont possiblement servie de monie d'echange lors de leur tracations. Jaurais aussi besoin du plus droit et du plus directe d'entre vous pour apporter ce message aux chefs de la main noir : - Nous avons reçus vos menaces, vos demandes et vos actions brutales par vos emmissaires. Sachez que la consul victoria est fini, morte et que son temps est disparue en fumée avec elle. Nous ne pouvons continuer nos accords précédents et, a moins que vos emissaire n'aient eu pour rôle de nous raqueter, les accords entre la mains noir et les Mitradites devrons etre rediscuter de manière plus sereine que toutes les rencontre que nous avons eu avec vos emissaires. le rapport de force brutal et la violence n'ont pas de places dans des relations commerciales. nous n'avons aucuns griefs directes contre vos troupes, mais nous ne pouvons continuer la moindre tractation ans qu'un climat plus calme ne soit établis. Que ces paroles soient rapporté fidèlement et sans haine, ne soyez ni passionnés ni en colère en prononcant ces mots et vous aurez réussi a passer a travers les filets de fiels qui ont été tissée depuis quelques temps. Par votre présence, vos paroles, votre neutralité et votre refus de l'intimidations vous aurez non seulemnet dejoué les pièges posés par les membres externe à notre cité , amis vous aurez en plus montré la puissance de nos valeurs et le calme de mitra dans les plus grandes tempètes. Edelween Finsil d'irinmael" (HRP : Je ne pourais petre là pour causes irl, officiellemnet Edelween sera sur und es chantiers pour soigné ses travailleurs suite a un accident de chantier, elle a fit passer sa responsabilitée envers ses hommes avant le reste)
  7. Le faubourg intérieur ouest de la perle du désert (ou mitrapolis 2.0) est maintenant accessible. Tout travailleurs libres apportant une contribution a la société, n'ayant pas eu la possibilités de construire sa maisonnée et résident a l'interieur de la ville, peut en faire la demande au bureau du consul de la porte ouest
  8. L'ancienne Mitrapolis a disparue dans les flammes afin de purifier la zones des maléfices et rituels démoniaques de l'ancienne consul Victoria. A ce jour Victoria est accusée de magie noir, d'esclavagisme, de cannibalisme, de rapport nécrophile, de contrebandes, abus de pouvoirs et corruption. Elle est activement rechercher vive et même son cadavres aura une récompense a partir du moment ou son visage st reconnaissable. Si malgré les flammes la magie corruptrice avait laisser des battements intacte, merci d'en informer nos (admin) exorcistes afin qu'ils procède a une purifications plus aboutie.
  9. Les classiques : Kalibba Huchéti Dengfetut
  10. Elle ouvre les yeux, le soleil levant la rend aveugle un moment mais elle n'y prête même pas attention. Elle n'est plus que douleurs et contusion. Le soleil avance et ses rayons brulent son corps blanche et imberbe totalement exposé. Elle entend encore la voie haineuse de l'homme responsable de sa situation "Nissa, accompagne donc les hommes, qu'ils se tiennent loin de celle qui aurait dut être mienne, celle-là, aucuns hommes ne la touchera." La silhouette vielle et courbé, s'approche, sous les riches vêtements de tissu brodé d'or et d'argent, on sent l'odeur de pourriture qui s'échappe des replis que les habits ont du mal a tenir. Un homme proche de la fin, gras comme une marre de saindoux, puant déjà de la décomposition de la peau que son corps ne peux plus nourrir. "Tu refuses de me donner quelques années e plus, tu n'auras alors que quelques jours pour sentir la mort te prendre !" La carriole contenant sa cage se met en route dans le désert quittant la belle capitale du Vendyha, les grandes porte blanches se fermes, lui interdisant définitivement tout retour a son foyer, le désert qui sera sa dernière demeure l'attend les bras ouverts. Elle sort de sa léthargie, non, elle ne se laissera pas mourir ainsi, les souvenirs s'effacent alors que le soleil assèche doucement et impitoyablement sa gorge. Elle tire sur les liens, la fibre craque un peu. Le soleil l'assomme encore, la plongeant peu a peu dans le noir. Non ! Elle ne restera pas là, elle se débat, hurle, de nouveaux souvenir refont surface. Elle hurle, son père est étendue sur son lit, son visage qui paraissait deux décennies de moins que son âge réel est maintenant strié de veines vertes foncé, du vert-moussu, impossible de se tromper elle essaye de détournée son regard mais le capitaine de la garde, qui est intervenue a point nommé, la force a regarder en éclairant le défunt avec sa torche. "Vous êtes en état d'arrestation ! Comment un monstre comme vous peut-il se cacher dans une si belle apparence !" Elle essaye de parler, une gifle la jette contre le mur, la lèvre fendu couvre ses dents d'un voile vermeille. Mes mains puissantes s'emparent d'elle et la conduisent a travers les pavé riches de la ville vers la tour sombre, lieu où se cache tout ce que les gens du communs ne veulent pas voir. Le cachot de pierre est sombre, humide et froid. quand la porte d'ouvre afin de laisser passer un prêtre de Mitra elle illumine une forme en robe de soie légère, recroquevillée dans un coins les yeux gonflés par les larmes, les cheveux emmêler de crasse accumulé par les jours passer dans le noir et le menton tacher du brun typique du sang sécher. Elle ouvre les yeux, le soleil arrive a son zénith, sa fureur inspirée par la peur et le désespoir on fait craquer les liens qui retenais son bras droits, la chaleur l'étouffe, défaire les pieds et son autre mains ne lui poserais aucuns soucis, là c'est une torture de plus. Elle tombe dans le sable et lève la tête en direction de la gourde d'eau laissé là pour la tenter. Encore une tentation... Encore un souvenir. La chaise en bois rembourrée de coussin est un luxe qu'elle apprécie bien plus après les jours passés dans la tour de pierre, comme l'eau que la novice utilise pour laver son visage a petite touches de mouchoir de tissu fin. Le père Saning la regarde d'un air désolé. "Ma pauvre enfant, comment allons-nous vous sortir de là ?" Sans attendre la réponse il pousse vers elle un bol d'eau "Mitra est-il toujours avec vous ? Prouvez-moi donc que vous n'avez pas fait l'irréparable" Silencieuse, elle plonge une main dans le bol, l'eau siffle doucement au contact de la paume avant de prendre une couleur crème claire. Elle retire sa main, le Père y plonge sa propre main et souri quand la douce chaleur efface les imperfections qui tachent sa dextre. "Soyez heureuse ma fille, nous pouvons vous sauver" Il ouvre un parchemin, une proposition de mariage, le seigneur Sewrah avait besoin d'un héritier et de quelques décennies supplémentaires. Une propositions qui lui est familière, la même que son père a écarter quelques jours avant son empoisonnement. Le riche notable avait les contacte, les moyens et la nécessité de faire tout ce qui est possible pour la prendre en tant que femme. Une vie passé a être engrossé par ce porc en lui donnant des années de vie qu'il ne mérite pas. Sa mâchoire se crispe, elle hésite, encore une fois les puissant abusent de leurs position de force, son cœur bat la chamade, il serait si simple de dire oui... Elle regarde le prêtre, il a un léger sourire au coin des lèvres, il sait.. Quelques instants, une seconde peut être, le temps pour une goutte de faire le chemin entre le tissu et la bassine d'eau Les mots s'échappent de sa bouche avant qu'elle en est vraiment prise conscience "Non" Elle est ferme, impressionnante, elle s’est redresser et la novice comme le prêtre ont reculés "Non ! Jamais ! Comment vous, qui avez dédié votre vie au seigneur de la miséricorde vous pouvez oser !" Elle est debout poings fermer, calme, implacable, elle ne se reconnait même plus, la novice crie de peur maintenant et le prêtre a même saisie le manche de son lourd symbole en pierre. La porte s'ouvre, une femme vêtue de cuir pourpre et de gants en tissu fait irruption. De ses doigts fins jaillis une fine aiguille qui se plante dans l'avant-bras de la prisonnière "Arrêtez Edelween !" Le prêtre semble soulager, la jeune fille en colère s'assoie, vidée de ses dernière forces, la tête qui tourne la vision qui deviens floue et la voix susurrante de la femme vêtue de cuir "Tss quel dommage jeune fille, cela aurait été si agréable toi et moi... mais merci de me laisser toute la place.." La garde fait irruption quand elle rouvre a moitie les yeux, le symbole du prêtre dans la main. Elle se met à genoux quand une circonvolution gluante glisse paresseusement de la pierre vers le sol et heurte avec un bruit moue le crane défoncé de la novice aspergeant le visage tuméfier a mort du prêtre.. Parricide, empoisonneuse, tueuse de religieux... rien ne la sauverais plus. Elle ouvre la gourde, l'eau rendue chaude par le soleil est une bénédiction, elle se traine à l'ombre dans le sable qui crisse sur sa peau nue et elle se ramasse sur elle-même. Que faire, comment s'en sortir, comment survivre. Son apathie disparait quand l'ombre tourne et que son corps lui rappel la douleur qui le parcoure de bout en bout. "Apprend, encore une fois, apprend, comme toujours apprend et vie" Ce murmure encore, ce chant qui la poursuite et qui se fait entendre dans les moments ou elle prend sa vie en mains, ou les décisions, ses décisions influent sur sa vie. Lentement elle se lève, jette un dernier regard sur les poutres de bois planter en X sur le sol qui devait être son dernier lieu Le dernier de ses anciens souvenirs.... Nissa regarde les hommes qui attache la frêle jeune fille au croisillon de bois, nul n'a tenté de la toucher a nouveau, le premier qui essaya git dans les dunes de sables la mains crisper sur les entrailles qui glissaient de ses doigts quand elle lui a ouvert le ventre de ses lames effilées. "Allez-y, je vous rattrape, j'ai un dernier travail a faire" Mu par la peur, les hommes sont repartis. "Tu as soif ?" Nissa ouvre une gourde et la vide a moitié dans sa bouche et sur son visage avant de la posée sur une pierre en face de la suppliciée. "Quel gâchis de te laisser là, un mot et je te ramène à ton futur maris, une fois que tu lui aura donné un héritier il te laissera tranquille." Un coup rapide, les lames incurvées déchirent le tissu la laissant exposée au soleil "Un corps si jeune, si frêle, si ... appétissant, non en fit il y a peu de chance qu’il te laisse tranquille, mais je m’occuperais de toi aussi" Alors qu'elle parle, la pilosité de la prisonnière tombe au sol, balayé par le vent brulant Elle se relève une fois son œuvre achevée « Ta réponse ? » Elle attend quelques minutes les yeux figé dans le regard d’Edelween avant d’haussé les épaules "Dommage, mais je suis gentille avec toi, tu auras des caresses du vent avant ta mort, profite en bien !" Et partant d'un grand éclat de rire elle pose un baiser humide sur la partie mise totalement a nue, arrachant un frisson à la future morte, puis elle lance son cheval laissant la jeune fille au désert et à la terre des exilés.
  11. Grand merci de ta réponse Deathskyll Mais a la base c’était surtout pour les gens actuellement dans mitra que l'on posais la question pour tenter d'avoir une vision du clan. Après je pense que, si nous avons les accord des admins, il sera important de paser au T2 comme tu l'indique.
  12. Le but de ce sondage est de connaitre vos envies concernant la ville. Merci de donner votre avis. Sachant que toutes les modifications devrons etre faite a la main par nos soins
  13. Merci pour ces proposition, je vous propose un vote sur certains des modifications afin que la population actuelle citoyenne puisse faire ses choix chapitres par chapitres.
  14. Elle relève la tête, la bougie s'écoule doucement goutte de cire par gouttes de cire. Elle regarde par la fenêtre et soupire a nouveau, Mitrapolis, symbole de grandeur, pomme resplendissante dans la nuit. Un trognon mangé par des vers qui sont partis depuis peu de temps au final. Plus de consul, plus de chef de la garde... le sénat n'était plus grand chose. Le temps est venu de revenir à un autre système a quelque chose d'autres. Elle allait donc proposer des lois, une charte clair et plus en accord avec Mitra, sa vision de Mitra. La plume s'envola entre l'encrier et le parchemin : "Charte fondamental du territoire de Mitrapolis : Tous citoyens et travailleurs libres résidents sur le territoire de Mitrapolis à obligation d'apporter une contribution à la société 1) Le citoyen - Toutes personne de savoir et qui le souhaite peut prêter allégeance a Mitrapolis, aura un examen de savoir et de probité, quand il l'aura réussi il sera alors nommé citoyens, Dans le cas contraire il sera travailleur libre - Toutes personne citoyenne de Mitrapolis ou né de citoyenne as le droit au savoir - le savoir est la faculté de lire, écrire et compter. La bibliothèque de Mitrapolis lui sera alors ouverte - La probité est la capacité de faire abstraction de ses envies personnelles au profil du plus grand nombre - Toutes personnes citoyenne de Mitrapolis aura libre accès à la ville de Mitrapolis - Toutes personnes Citoyenne de Mitrapolis a un devoir de protection de la ville en temps de guerres - Toutes personnes citoyenne de Mitrapolis a un devoir de protection envers les autres citoyens de Mitrapolis - Chaque citoyen a le droit a la subsistance, il peut donc faire pousser, fabriquer et mettre en œuvre le nécessaire pour son propre bien, tout excèdent sera remis a la ville pour aider son prochain, chaque citoyen a le droit de demander des ressources et de l'aide pour ses propres besoin. - Une fois par Lune le Sénat élira un Primus, citoyen qui sera la parole de Mitrapolis pour les étrangers au territoire de la république et qui présidera les séances du Sénat. - une fois par Lune le sénat élira un justicar, citoyen en charge des loies et qui aura le droit de demander l'aide de la garde pour la faire respecter - Une fois par Lune le sénat élira un Mangone, qui sera charge de ternie les registres de commerces et de négocier au mieux les echanges de denrés avec les autres contré et groupes - une fois par Lune le sénat élira un Império, en charge des armées et de la garde - les éléctions n'aurons pas lieux en temps de guerre - Tout citoyen a le droit de demander un rassemblement du sénat pour les question suivantes : affaire interne concernant l'ensemble des citoyen, guerre, destitution du primus ou d'un des ministres, et cela même en temps de guerre. 2) Les esclaves : - Les esclaves devront être affranchis en travailleur libres et recevrons une education et un savoir si cela est leur choix. 3) les Travailleurs libres : - Les travailleurs libres non citoyens aurons le devoir de nommer un représentant au sénat qui parlera en leur nom et aura une voie egale a un citoyen - Les esclaves qui ne souhaitrons ni le savoir ni la résidence ou qui n'apporterons pas de contributions auront le devoir de quitter le territoire de Mitrapolis - Toutes personne ayant des travailleurs libres à son service leurs doit un logement décent et subsistance, il leur donnera aussi suffisament de repos pour le labeur dont ils ont la tâche - Tout travailleur libre a droit de porter réclamation a son représentant qui soumettra la plainte au sénat. 4) Le service militaire : - Le service est reservé aux citoyen et travailleur libres volontaires, La subsitstance leur sera alors assuré par la ville et ils auront obligation de patrouilles et de defense du territoire de Mitrapolis - En cas de guerre tout citoyens et travailleurs libre a le droit de protéction a Mitrapolis ou a un de ses avant postes, il a le devoir de défendre son territoire sous les ordres de l'imperio 5) Le Primus : Le primus est un citoyen qui est la parole de Mitrapolis pour les étrangers au territoire de la république Il présidera les séances du Sénat et gère les affaies interne a la ville, il organise les amnégement du territoir et représente la république aupres des dirigeants des autes peuples. Toutes ses affaires sont conduite depuis la deumeure consulaire mais n'est pas dans l'obligation d'y résider. Ses contributions courrantes sont geler le temps de son mandat 6) le justicar Le justicar est un citoyen en charge des lois Ils a pour devoir de faire respecter l'ordre et la justice a l'intérieur du territoire de Mitrapolis. il est aidé dans ce devoir par la garde il a le droit de vérifier que chaque citoyen établie bien ses devoirs de contributions, de respect des travailleurs libres. Ses sentences envers les travailleur libres sont immédiates, celles concernant les citoyen seront porter devant le sénat. Il enquête aussi sur toutes les affaires qui ont lieu sur le territoire de Mitrapolis, il aide les enquêteurs étrangers dans leurs investigations et a le droit de nommer des enquêteurs pour mener les affaires en dehors du territoire de Mitrapolis. 7) Le Mangone Le Mangone est en charge du commerce extérieur. Il tient les registres de commerces et de négocier au mieux les échanges de denrées avec les autres contré et groupes Il a le devoir de consultations aux citoyen et travailleurs pour connaitre les capacités réelles de production de la république 8) L'império : L Império, en charge des armées et de la garde, il organise avec les travailleurs libres et les citoyens les patrouilles dans le territoire de la république, il prend les autorisations de passage auprès du Primus, escorte les délégations étrangère et deviens chef de l'ensemble des citoyens qui défendent le territoire en temps de guerre. Il a un droit d'ordre sur la garde et un devoir de respect envers ceux-ci 9) La religion : La religion officielle de Mitrapolis est Mitra, sous toutes ses formes. Il est autorisé d'avoir la fois en un autre dieu tant que celle-ci ne contreviens pas aux devoir de citoyens. 10) les lois - Les travailleurs libre ont le devoir d'effectuer leur tâche au mieux de leur possibilité, dans le cas ou ils ne pourraient plus s'en acquitter leur contribution au territoire sera examiné par le Primus afin de leur en proposer une plus adapté a leur possibilité. - Un citoyen est libre d'avoir autant de travailleurs libre qu'il le désire, tant qu'il leur donne logement et subsistance, dans le cas où il serait abusif sur ses travailleurs libre le justicar peut le déposséder de ses biens et les remettre a la ville - un travailleur libre ne respectant pas le droit de subsistances des membres de la ville pourra être déposséder pour moitié de ses bien au profil de Mitrapolis - Un citoyen respectant pas le devoir de contribution pourra être déposséder de la moitié de ses bien par le justicar, l'affaire sera porté devant le sénat par celui-ci pour un jugement citoyen - Toute personnes n'appartenant pas a la république et n'ayant ni été invité ni guidé jusqu'a la demeures consulaire qui serais surpris dans l'enceinte de Mitrapolis pourra être mise en prison par la garde et aura des comptes a rendre au justicar" Edelween pose la plume et se lève, elle regarde par la fenêtre, la lumière du soleil se dessine sur les contours des montagnes éclairant la ville d'une lumière d'or éclatante. Non Mitrapolis et la république ne sont pas morts, mais la faire se relever sera long. Elle relis le parchemin, beaucoup de choses manques, mais il faut que les autre membres du sénat se prononces et apportent leur pierre a cette reconstructions, seul des fondations solides ferons un belle cité.
  15. nous verrons bien